Un blog inutile de plus...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Musique

Chroniques de disques, infos générales, ...

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 30 octobre 2010

Les mécaniques poétiques

C'est Sir Arthur C. Clarke qui le disait :

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.

L'exposition Les mécaniques poétiques d'EZ3kiel[1] est une très belle illustration de ce propos. On peut y interagir avec dix objets qui sont tous des concentrés de technologie camouflés sous un aspect steampunk et qui nous font voyager dans l'univers d'EZ3kiel.

J'ai eu particulièrement un coup de cœur pour la cage fa ré do : une cage à oiseau qui fait de la musique lorsqu'on touche deux barreaux simultanément. Et également un énorme coup de cœur pour l'orgue à flacons : une quarantaine de flacons en verre (style vieille pharmacie) qui s'illuminent et produisent du son lorsqu'on soulève leur bouchon.On a alors vraiment l'impression que les sons ont été emprisonnés dans ces flacons et qu'on les libère...

Toute l'exposition est un magnifique moment de poésie : un mélange sonore et visuel où tout est fait pour nous enchanter.Et le sentiment d'interagir avec des objets magiques ne nous quitte pas durant toute la visite de l'exposition.

Plein de photos de ces objets sur la page Flickr du groupe EZ3kiel.

Notes

[1] À voir au Palais de la Découverte, Paris, jusqu'au 7 novembre 2010 ; puis à Montpellier, Evry, Ambares en 2011.

samedi 23 mai 2009

Karin Dreijer Andersson

Encore une fois, je suis tombé amoureux de la voix d'une jeune chanteuse scandinave, sauf que cette fois-ci sa musique ne se situe pas dans les registres pop / (néo-)folk / rock. Non, là il s'agit nettement de musique électronique, avec une orientation plutôt sombre...

Lire la suite...

dimanche 4 janvier 2009

Mémoire, mémoire... ne me quitte pas déjà

Ça m'énerve... en l'espace de deux jours, il y a deux clips vidéo dont les images m'obsèdent, mais pour lesquels je suis absolument incapable de me rappeler le titre. Je vais donc les décrire ici, et peut-être qu'un gentil lecteur saura rouvrir les bonnes cases dans ma mémoire...

Le premier est un clip de Nine Inch Nails où l'on voit Trent Reznor en ombre chinoise seul avec son micro. En surimpression, on voit des images qui défilent en noir/blanc, principalement des images de guerre ou de violence.

Le deuxième est le clip d'un groupe de musique électronique (probablement sous étiquette Ninja Tunes ou Warp, sans garantie). Les images sont tirées de vieux films de kung-fu chinois et on y voit les combattants (des ninjas ? pas sûr) se combattre en s'envoyant des disques vinyle et des micros. Non, ce n'est pas Ninja Tune par Hexstatic.

Est-ce que cela évoque des images et, surtout, des titres à quelqu'un dans l'audience ?

Lire la suite...

mercredi 26 mars 2008

Lykke Li

Lykke Li est une jeune chanteuse suédoise qui, comme plusieurs de ses consœurs[1], possède une voix douce et écrit des balades folks... Et comme toujours, on se laisse toucher par sa musique et on finit par écouter en boucle ces morceaux.

Je vous invite donc vivement à découvrir les deux morceaux proposés en vidéo dans la suite du billet ; la première possède d'ailleurs un très fort côté intimiste étant donné l'étroitesse du lieu où elle a été filmée. Et si vous souhaitez en entendre plus, il vous faut vous tourner vers son site myspace.

(Notes :

  • c'est une nouvelle fois une découverte que j'ai faite via l'excellente émission de radio L'Oreille du Tigre, à ajouter rapidement dans vos abonnements de podcasts si vous ne l'avez pas encore fait ;
  • ce billet a été rédigé en ayant une pensée spéciale pour David car je pense qu'il devrait également apprécier cette découverte ;
  • I think I'm a little bit... a little bit... a little bit in love with her.)

Notes

[1] Pensez Stina Nordenstamm ou Sophie Zelmani.

Lire la suite...

jeudi 21 février 2008

Écoute, c'est du bon son

M'accrocher ? par Loco Locass.

Loco Locass est un groupe québécois de hip-hop qui propose ici un excellent morceau dont le thème n'est pourtant pas facile : le suicide chez les adolescents. À écouter, regarder le très beau clip, et partager. Pour plus d'infos sur le morceau.

Et si jamais je m'accrochais, ce serait à la vie ou à un crochet ?

(Découvert via l'excellente émission de radio L'oreille du tigre (à prononcer avec l'accent québécois ;-) ).)

lundi 19 novembre 2007

The Inevitable Rise and Liberation of Niggy Tardust!

Ces dernières semaines, tous les media (aussi bien en ligne que les media plus traditionnels) ont parlé en large et en travers de la vente en ligne du nouvel album de Radiohead (en MP3 sans protection contre la copie). Tous ces media ont parlé du côté novateur et révolutionnaire de ce système de vente ; alors que les cyniques,[1] voient avant tout cela comme un moyen de générer du buzz puisque cette distribution en ligne a été pensée par après et que la vente traditionnelle du disque en magasin reste le but principal.

Je vais vous parler d'un autre artiste qui vient de sortir son nouveau disque en ligne, et uniquement en ligne. Sur son site web (niggytardust.com), vous pouvez le télécharger soit gratuitement,[2] soit choisir de payer $5 pour soutenir l'artiste et télécharger l'album.[3]

Dès que j'ai appris la nouvelle, je me suis dépêché de sortir ma carte de crédit et d'acheter cet excellent disque. Cela fait maintenant quelques jours que j'écoute en boucle The Inevitable Rise and Liberation of Niggy Tardust![4] et que je ne m'en lasse pas. En fait, derrière ce pseudo se cache Saul Williams,[5] écrivain, poète, acteur et surtout slammeur. Pour ce troisième album, il a eu la bonne idée de s'allier à un producteur et arrangeur de renom : Trent Reznor.[6] Sur certains morceaux (Banged and Blown Through par exemple), la patte de Reznor est très présente, mais elle s'allie à merveille avec la voix de Saul. À mon avis, c'est le meilleur (et peut-être le plus personnel) album de Saul Williams...

Je n'ai donc qu'un conseil à vous donner : téléchargez cet album, écoutez-le et si vous l'aimez, achetez-le pour soutenir directement l'artiste ! Et si vous voulez-vous faire une idée avant même de télécharger, vous trouverez une petite vidéo de présentation (Flash est nécessaire) dans la suite du billet.

Notes

[1] ... dont je fais partie.

[2] Sous forme de fichiers MP3 non protégés contre la copie.

[3] Sous forme de fichiers MP3 non protégés contre la copie... mais avec une qualité plus élevée que la version gratuite. Voire même une version compressée FLAC, donc sans aucune perte de qualité par rapport à un CD.

[4] Vous aurez, bien sûr, tous reconnus la référence non cachée à l'album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars de David Bowie.

[5] Dont je vous ai déjà parlé ici ou .

[6] Tête dirigeante et pensante de Nine Inch Nails. Pour la petite histoire, il est également connu pour inciter le public de ses concerts à voler sa musique et la télécharger sur le net.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2007

Évidences

Le nouvel album de NIN, Year Zero, est tout simplement excellent.

Terence Trent D'Arby a toujours une aussi belle et envoûtante voix, même après avoir changé de nom et plusieurs années d'absence médiatique. Je vous conseille vivement d'aller écouter ce qu'il chante dorénavant sous le nom de Sananda Maitreya. Et puisqu'il autorise que l'on fasse écouter ses morceaux à nos amis, les feignasses peuvent écouter un morceau ici-même.

Mona Lisa's Laughing, par Sananda Maitreya

vendredi 4 mars 2005

Citation

What came first, the music or the misery? People worry about kids playing with guns, or watching violent videos, that some sort of culture of violence will take them over. Nobody worries about kids listening to thousands, literally thousands of songs about heartbreak, rejection, pain, misery and loss. Did I listen to pop music because I was miserable? Or was I miserable because I listened to pop music?

Rob Gordon (joué par John Cusack) dans High Fidelity.

(Pour la petite histoire, c'est fou à quel point ils sont tombés juste avec les trois personnages principaux du film... et c'est impressionant à quel point je ressemble à l'un d'entre eux.)

lundi 28 février 2005

Quand faut y aller, faut y aller !

Ça y est, ça m'est tombé dessus... Le troll n'a pas pu m'éviter... je vais donc m'y coller et participer à cette chaîne musicale.

Lire la suite...

dimanche 21 novembre 2004

Voix d'Eros (2)

Puisque c'est dimanche, que je m'emmerde n'ai pas grand chose à faire, puisque la démarche de Kozlika ne semble pas rencontrer beaucoup de succès, voici un second billet sur le sujet de la personnification de la voix d'Eros. Billet qui a plus de chances de plaire aux femmes, puisqu'il s'agit cette fois-ci d'un chanteur.

Lire la suite...

samedi 13 novembre 2004

Sophie Zelmani

Couverture de l'album Love Affair de Sophie Zelmani C'est le dernier billet de David qui m'y a fait penser. Je ne vous ai en effet encore jamais parlé de Sophie ici ! C'est grave, je dois combler ce manque !

Lire la suite...

jeudi 11 novembre 2004

La voix d'Eros

Calimero a lancé un sujet sur qui représente la voix d'Eros pour nous, et a appelé à contributions. Pour ma part, je vais donc vous parler de Jennifer Charles, et surtout d'un morceau : son duo avec Mike Patton, intitulé Sex (I'm A), que l'on trouve sur l'album Lovage de Nathaniel Merriweather.

Lire la suite...

dimanche 7 novembre 2004

Musique de l'instant

Dave Brubeck Quartet, Take Five, à écouter dans la radio. Parce que c'est un grand classique du jazz, et qu'il me fait à chaque fois que je l'entends autant d'effet que la première fois. J'adore la « voix » de ce sax, joué par Paul Desmond... sublime !

mardi 2 novembre 2004

Musique et cinéma

Une envie m'a pris récemment, celle de vous présenter quelques nouveaux morceaux dans ma radio qui seraient tous tirés de la bande son de films. Voici donc ma petit sélection, sans ordre particulier.

Lire la suite...

dimanche 3 octobre 2004

Tales of the wind

Pochette du disque "Tales of the wind" de Mich Gerber.Tales of the wind, tel est le titre du nouvel album de Mich Gerber. Mich Gerber est un contrebassiste avec une formation de musicien classique qui a préféré finalement se diriger vers une voie plus électronique. Il utilise notamment un sampler pour enregistrer en direct sa contrebasse, faire tourner les boucles qu'il vient d'enregistrer et continuer à jouer par dessus. On a ainsi souvent l'impression qu'il y a de deux à quatre contrebasses qui jouent en même temps.

Première chose à remarquer avec ce nouvel album, il est édité par Blue Note, label mythique de jazz s'il en est. Ensuite, à l'écoute, on constate que cet album n'est plus simplement instrumental. La chanteuse de Lunik vient en effet poser sa voix sur deux morceaux de l'album. La majorité des titres des morceaux sont des noms de vents (Tramontana, Zephjr, ...) et les ambiances des morceaux collent à merveille avec cette idée. On trouve en effet des ambiances très éthérées, nettement moins « démonstratives » que dans les albums précédents.

Un excellent album pour se détendre dans un bon fauteuil avec un verre à la main. D'ailleurs, pour juger, deux morceaux dans la radio ! You remain, avec Jaël, la chanteuse de Lunik, et Tramontana, instrumental.

lundi 23 août 2004

Musique classique

Un nouveau morceau dans ma radio, en dédicace spéciale à Kozlika (qui se plaint de ne pas trouver d'autres blogs DotClear parlant de musique classique) : Opéra par emmanuel (s)antarromana, tiré de l'album Métropolitain. Il s'agit d'un très léger remix d'un morceau de Vivaldi, intitulé Nisi dominus. J'adore ces très légères touches électroniques, qui donnent un côté « encodage MP3 qui s'est mal déroulé » au morceau... Non, je ne suis pas masochiste, écoutez et faites-vous une idée... vous verrez que cela va fort bien avec le morceau de Vivaldi. Je tiens encore juste à signaler que j'ai découvert ce morceau en écoutant l'excellente émission radio La Planète Bleue, avec la sublime voix radio d'Yves Blanc.

Pour comparer, je vous ai mis à la suite la version « originale » de Vivaldi.

À suivre, peut-être, un morceau spécial pour Koz. Ah bin non... Je pensais avoir trouvé quelque chose qui aurait fait plaisir à Kozlika, mais en fait ce n'est pas la bonne version... Désolé. :-(

(Pffff... c'est fou tout ce que je peux être prêt à faire plutôt que de travailler....)

mercredi 14 juillet 2004

Baiser

Couverture de l'album Baiser de Miossec Hier, un peu par hasard, j'ai réécouté le deuxième album de Miossec, Baiser... et j'avais oublié à quel point il est bien ! Du coup, je l'ai laissé tourner tout l'après-midi sur ma platine CD. Une bonne dose de mélancolie, associée à des paroles parfois un peu crues mais magnifiquement écrites et, surtout, la voix de ce grand monsieur en font un bonheur.

Lire la suite...